La fête de la laïcité à Pennautier

Samedi 8 décembre 2012 a eu lieu à Pennautier la fête de la laïcité, dans le cadre de la journée de la laïcité (9 décembre, commémoration de la loi sur la séparation de l’Eglise et de l’Etat de 1905).

 

C’est la première année qu’a lieu cette manifestation. J’y suis allée par curiosité et puis aussi parce que je pense qu’il est urgent de reparler de la laïcité dans notre pays et d’en reposer les fondements.

J’ai été surprise du nombre de personnes (malheureusement beaucoup de têtes grises…) venues écouter et participer à la conférence programmée. Cette conférence réunissait des spécialistes de trois religions, protestante, catholique et musulmane ainsi qu’un conseiller de l’ordre du Grand Orient de France (loge Franc-maçonnique), le vice président de la ligue de l’enseignement et un représentant d’une association de Libre-penseur. Le thème en était : « La Laïcité, enjeu citoyen pour mieux vivre ensemble dans la République ». Les interventions ont été de qualité et le débat public a été l’occasion d’échanges intéressants parfois passionnés.

Ce qui ressort des discussions principalement c’est la difficulté de définir la laïcité dans la France d’aujourd’hui. Surtout si l'on considère l’évolution de notre République : nouveaux arrivants, nouvelles cultures et religions. Nous sommes loin de la loi 1905. Pour ceux qui le souhaitent vous pouvez relire la loi de 1905 sur la séparation de l’Eglise et de l’Etat. Pour rappel, l’article 1er et 2ème édicte le cadre : « La République assure la liberté de conscience. Elle garantit le libre exercice des cultes sous les seules restrictions édictées ci-après dans l'intérêt de l'ordre public. La République ne reconnaît, ne salarie ni ne subventionne aucun culte ».

Le cas de l’exception de l’Alsace et de la Moselle ou subsistent encore des clauses du concordat de 1801 (Napoléon 1er) a été évoqué et nombreuses ont été les contestations et les indignations à ce sujet. Ont surtout été évoqué les rémunérations des prêtres de confessions catholiques, protestantes et juives par l’Etat.

Enfin beaucoup ont mis en avant la devise de la République « Liberté, égalité, fraternité » et la déclaration des droits de l’homme et du citoyen devant la montée des intégrismes, de l’intolérance et des inégalités croissantes.

Il semble que l’association « le collectif laïque » et la mairie de Pennautier veulent pérenniser cette manifestations pour les années à venir. Souhaitons donc que cette initiative se renouvelle.

Elisabeth THOMAS

Écrire commentaire

Commentaires : 0